Un Joyeux nonanniversaire ma 2ans

C’était hier mais on a fêté ça samedi parce que c’était plus pratique.

Comme l’année dernière, ton cadeau est trop grand pour toi mais tu t’acharnes.

Comme l’année dernière j’ai prévu trop de gâteaux et trop peu de champagne.

Comme l’année dernière nous n’aurons pas de belles photos.

 

SONY DSC

SONY DSC

L'élan de nonaniversaire

SONY DSC

Cette année tu as soufflé tes bougies toute seule, sans aide.

Cette année tu parles comme une grande, tu chantes plus juste que ton papa, tu n’as pas peur du noir, tu fais du tambour avec des cuillères et la cuisine avec tes baguettes.

Cette année la fête a continué quand tu t’es couché, si sagement. Et j’ai savouré ce moment comme si c’était un peu mon tour.

Cette année c’était ma première fête depuis au moins le premier jour où j’ai su que tu arriverais. C’était très simple mais ça compte. C’était sans prétention, sans grandes effusions mais ça fait du bien.

Cette année nous avions une maison pour faire la fête chez nous et une chambre pour les  ceux qui voulais rester jusqu’au lendemain. Certains en ont profité et ça m’a touché.

Cette année, pour la première fois depuis que tu es là tu m’a permis de profiter sans toi, un peu comme avant toi. Depuis deux ans je crois que je  t’aime plus que je n’ai aimé qui que ce soit ou quoi que ce soit.

Aujourd’hui j’en suis sûre.

Merci.

?????????????????????????????

 

La rentrée

Pas de rentrée cette année. L’année dernière c’était déjà comme ça, et ça faisait tout drôle. Aujourd’hui je ne m’y fait pas non plus.

La rentrée à toujours été pour moi un moment important. Je n’ai pas forcement bien vécu ma scolarité au fil des années ; socialement quand j’étais plus jeune, puis au niveau des études un peu plus tard.

Alors chaque année la rentrée avait une signification de renouveau, d’espoir : « peut-être que l’année qui arrive sera meilleure que la précédente… »

L’année de ma grossesse j’ai tout arrêté, et par la même occasion j’ai réglé mes problèmes de vie sociale et professionnelle en faisant une croix dessus.

Cette année ma fille est trop petite pour l’école. Elle n’ira pas à la crèche non plus. En tant que « mère au foyer » je n’ai pas de place. Je suis heureuse d’avoir ma fille à la maison mais des fois c’est un peu dure, quand elle me fait tourner en bourrique, quand les soucis du quotidien me rappellent. Finalement tout ça est très contradictoire.

Si j’avais eu un emploi, j’aurais pris un congé parental. Aujourd’hui je n’ai pas de temps pour moi, pas de travail qui m’attend pour quand ma fille ira à l’école et peu d’amis avec qui me changer les idées (mille merci à ceux qui sont là !).

Aujourd’hui ma vie c’est ma fille. Je l’aime plus que tout. Depuis sa naissance, je ne l’ai jamais quitté plus de quelques heures, très ponctuellement. Aujourd’hui je ne me vois pas vivre sans elle près de moi à chaque instant. Et pourtant je ne veux pas être trop protectrice, toujours sur sont dos.

Quand nous allons au parc ou à la ludothèque, que je la vois regarder les autres timidement et leur offrir des petits cailloux ça me fait un pincement au cœur.  Quand elle les tape aussi je me sens coupable de ne pas lui avoir appris à vivre avec les autres.

Cette année je n’ai pas de rentrée, ma fille non plus. Cette année il faudra construire des projets, se préparer pour l’année prochaine, parce que l’année prochaine, c’est la rentée en maternelle, et elle me manque déjà.

 
Vacances

Petits pots de couleurs

Il fait très chaud. Mademoiselle reste en couche toute la journée. C’est une bonne occasion pour ne pas craindre de se salir.

Côté dessin, elle était vite passé aux feutres. Les crayons de couleurs ça ne marque pas assez. Et puis avec les feutres, on peut dessiner sur la feuille mais aussi sur ses mains, la table, le sol, le camion de pompiers,…

Les pots de peintures ont été tout de suite adoptés. Quatre couleurs sur le palette. D’abord du bout des doigts. Puis le mélange avec les mains. L’activité « peinture à doigts » s’est vite transformée en activité « body painting ». Et on découvre ensemble des possibilités infinies : par exemple l’activité « repeint ta chambre ». Je ne peux pas lui donner tord, la couleur du sol n’est pas très chatoyante.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Une très chouette matinée. Ca faisait longtemps que j’y pensais, et visiblement on a toutes les deux hâte de recommencer.

C’est vraiment bon de la voir grandir.

SONY DSC

peinture

Plouf plouf

Samedi après midi je me suis assoupie. J’ai senti un petit bout tout près. Des petites mains sur mon visage. Un gros câlin. Le réveil idéal en cette fin d’après-midi encore chaude.

A peine levée et déjà partie pour mettre un peu de fraîcheur dans notre soirée. Monsieur a tout préparé ou presque. En tout cas il a mis toute sa motivation dans son sac à dos. Manque que les maillots et une serviette pour deux, ça fera l’affaire.

En route pour la piscine. Celle de Ramonville sera parfaite avec sa petite pataugeoire. Il est presque 18h, le meilleur moment pour profiter du calme dans le bassin et du soleil tout doux de fin de journée.

Mademoiselle court dans l’eau en criant « Roooh… bain ? ». Même pas besoin de l’accompagner. Trop facile de rentrer dans l’eau tiédie par le soleil.

piscine

piscine

Le plus dure c’est de partir. Alors on dit « au revoir » à la piscine (et aux autres baigneurs). On reviendra très vite, c’est certain.

Tarte aux fraises pour toujours

Les tartes aux fraises c’est bon.

Celle que je préfère est très simple :

Tarte aux fraises pour toujours

  • Une pâte à tarte (sucrée, sablée ou brisée légèrement sucrée)
  • De la confiture vanille-fraise (maison c’est encore mieux)
  • De la chantilly (maison parce que sinon j’aime pas la chantilly)
  • Des fraises (non substituables)

J’en ai fait quelques fois moi-même :

Tarte aux fraises pour toujours

Tarte aux fraises pour toujours

A partager entre colocs

DSC07679

Tarte aux fraises pour toujours

Dessert en amoureux (ou bien une part pour femme enceinte)

D’habitude je fais une pâte sucrée au beurre demi-sel et une chantilly à la crème entière et au sucre (version très très bonne).

Pour mon petit bout j’ai voulu une version un tout petit peu plus saine, dans la même démarche que les petits cakes (version très très bonne). Nous avons donc fait :

  • une chantilly à la crème de coco,
  • une confiture à l’agar-agar
  • et une pâte brisée à la farine de riz complet et huile de coco, avec un peu de sucre de canne complet et une pointe de curcuma (la pointe de curcuma c’était d’abord pour la couleur mais le petit goût subtilement exotique qu’il donne se mari très bien avec la crème de coco).

Tarte aux fraises pour toujours

Goûter pour une maman et son grand bébé

Il suffit de demander l’aide d’une petite fille haute comme trois fraises.

Elle transvasera les ingrédients de la pâte et l’étalera dans le moule. Ensuite il faut cuire là pâte à blanc.

Une fois la pâte refroidie des petites mains sauront très bien étaler quelques cuillerées de confiture et par dessus la crème battue en chantilly.

A quatre mains on disposera artistiquement une ribambelle de fraises sur le dessus.

Tarte aux fraises pour toujours

Qui sera la plus gourmande ?

Ses petites mains vertes

Nous n’avons pas de jardin mais un petit balcon. Juste la place pour quelques plantes et quelques herbes aromatiques. Un environnement parfait pour découvrir le jardinage.

Avec ses petites mains et aidée de son papa, Petit Bout a pu planter du romarin, du thym, de la menthe, du basilic, de le sauge, de l’origan, du laurier, de l’estragon, de la rhubarbe (qu’on ne pourra cueillir que l’année prochaine) et de la verveine.

C’était vraiment chouette comme activité car elle à vraiment pu participer activement : transvaser la terre, tasser, déposer délicatement les plantes… C’est amusant de la voir se concentrer sur une tâche, et tout à coup se relever avec des cris de joies en frappant des mains, nous invitant à l’applaudir nous aussi !

Jardinage

Jardinage

Jardinage

Jardinage

Nous recommencerons bientôt pour ajouter des plantes plus décoratives, et un petit pied de peut-être-des-tomates que ma sœur nous a rapportée. Elle l’avait adoptée dans d’une manif d’agriculteurs à l’entrée du métro.

Trois fois six mois

C’était il y a déjà six mois. J’ai parfois du mal à me rendre compte du temps qui passe.

Pour son anniversaire j’avais prévu beaucoup, longtemps à l’avance. Je savais qu’elle ne s’en souviendrait pas. Je voulais lui créer plein d’images, d’objets souvenirs pour lui montrer plus tard. Je voulais qu’elle sache toutes les jolies choses que nous voulons pour elle, tous les gens qui sont là pour elle. Comme d’habitude je me suis un peu laissée dépasser.

Une semaine plus tard, nous recommencions à Paris pour un brunch en famille. Malheureusement nous n’avons pas de photos.

Finalement, je suis sûre que si elle ne se souvient pas des faits, elle aura toujours en elle l’énergie que nous mettons en oeuvre pour qu’il y ait du joli dans sa vie et de la douceur dans son environnement. Et puis elle a eu l’air de passer un bon moment, et nous aussi. Autant dans la préparation que dans ces instants passés avec la famille et les amis, à fêter cet année pleine d’émotions. Cette année qui a changé notre vie, pour le reste de notre vie.

1 an SONY DSC  SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Six mois encore avant :

son semestriversaire, juste pour marquer le coup.

0.5 an ; 1/2 bougie

1 an

Carnaval

L’été tarde à arriver et les sorties se font rares en ce moment.

Tout Petit Bout n’a pas le droit à la collectivité pour le moment alors il faut faire preuve d’un peu d’imagination pour s’occuper.

A la maison on aime beaucoup pâtisser pour mettre de la couleur sur un après-midi un peu gris.

A quatre mains, on prépare des petits gâteaux tous moelleux. C’est souvent la même recette de base, une recette la plus saine possible pour le petit estomac et qui convient parfaitement aux grands gourmands.

Une petite recette toute simple qui permet à Tout Petit Bout de participer activement du haut de ses 18 mois (C’est la reine de la touille touille !).  Et puis on rajoute  les petits trucs en plus qui nous font envie sur le moment. Pour moi c’est souvent des épices et des noix. Pour elle c’est plutôt les raisins secs ou les canneberges, et elle décortique la pâte pour les manger d’abord (des fois elle mange le gâteau ensuite…). Pour son Papa, le mieux c’est toujours quand on rajoute du chocolat !

Ce jour la c’était banane, framboise et noix de coco. Ce qu’elle a préféré c’est la noix de coco collée sur ces mains, et la mélodie de la boîte à musiqueCarnaval 4

Carnaval 5

Carnaval 3

Carnaval 2

Carnaval 1

Les photos sont surtout là pour l’illustration. Elles ne sont pas magnifiques mais je m’entraîne. Merci Papa pour le bouquin !